Gardarem l’Estivada ! una peticion de signar !

L'ESTIVADA Gardaram l'estivadaLe plus ancien festival occitan menacé !
URGENT !
Gardarem l’Estivada !
una peticion de signar !

 

28 ans d’Estivada, c’est :

– Des centaines de milliers de spectateurs venus  de l’ensemble des pays d’oc, de Nice à Bordeaux,  de Limoges à Marseille, et d’au-delà avec les  rencontres entre cultures minorisées (Bretagne,  Pays Basque, Catalogne, selon les années),
– Un moment d’échanges intergénérationnel,
– Une présence de stands où les associations locales (CCOR, Calandreta de Rodez…) comme  interoccitanes (FELCO, Félibrige, IEO, OCBI…) peuvent faire connaître leur travail et échanger entre elles,
– L’emploi de milliers d’intermittents du spectacle : comédiens, musiciens, techniciens…
– Des stands d’éditeurs et de libraires occitans,
– Des spectacles variés, théâtre, cinéma, musique dans les genres les plus divers, du concert poétique aux grandes scènes,
– Des rencontres littéraires,
– Des débats, des conférences de presse,
– La présence, dans la ville, de la culture occitane et sa mise en évidence publique pour les centaines d’élèves qui l’étudient,
– Une marque originale de la ville, connue bien au-delà du département et de la Région,
– Des ressources pour restaurateurs et hôteliers concernés.

https://www.mesopinions.com/petition/art-culture/estivada-gardaram-estivada/200410

Bona annada 2023

Portem nòstre agach naut
Portem nòstre agach luènh
Gardem l’uèlh sus l’estèla
Qu’amont al cèl lusís
Qu’esclaira lo camin
Lo camin de la vida
Lo camin d’una annada novèla
Camin tot còp malaisit
Mas camin de promessas
Gaujós Nadal
Bona annada
Gerard

smart

Decembre 1982 – Decembre 2022 : 40 ans

Pels 40 ans de la despartida del Majoral Josèp Vaylet (*), parucion d’un recuèlh de sos poèmas inedits :
« Joseph Vaylet, poèta trobador »


Disponible à Espalion à la librairie « Pont Virgule » et à « Plein Ciel ».

(*) Allocution de M. Maurice Cayron, Maire d’Espalion et Conseiller Général de l’Aveyron, Vice-Président en charge de la Culture, lors des obsèques du Majoral Joseph Vaylet le 22 décembre 1982 à Espalion.

Cridals

Remembrem-nos lo temps que passèrem amont,
Revisvolem un pauc nòstra vida del Front
E sosquem un moment, coma après la batalha…
Digatz-me s’ausissètz pas encara la mitralha
Que de resson en resson sembla tornar venir
Estiflar a nòstre entorn plus dolent qu’un sovenir …
11 de novembre de 1932

Tretze ans qu’ausissiam estiflar las balas, gingolar e petar los obuses al mièg de la mitralha que nos ensordava quand n’espetava pas qualqu’un. Tretze ans d’aquò, qu’un ser, ailàs ! Mai d’un agèt l’apetís copat per una torpilha… Tretze ans que sopavem, aganits, a la clartat de las estèlas quand un de nòstres paures camaradas agèt lo cap espotit per un gròs esclat d’obús que li fasquèt regisclar sa cervèla sul croston de pan que machugavem… Tretze ans d’aquò qu’una fusada en tramblent venguèt getar son lugubre esclaire sus aquel òrre espectacle que nos fasquèt fremesir jusqu’a la meula dels òsses […]
Buve a la santat de nòstres enfants per que lo cèl lor esparnhe l’orror d’una altra guèrra.
11 de novembre de 1931

La guèrra ! Aquò’s aquò ! Dins los camps de batalha
Que d’òmes an cremat, ailàs ! coma de palha
Dont avèm pas plus vist las cendres ni lo fum. […]
Celebrem aquel jorn de Glòria e de Misèra
E trinquem a la patz en maudiguent la Guèrra !
11 de novembre de 1932

Joseph Vaylet, « Cridals », novembre 2017

« Quand l’endacòm mai es aici »

Musèu de Roergue- Espaliu :  Exposicion temporària del 14 de junh de 2022 a octobre de 2023

« Quand l’ailleurs est ici », « Quand l’endacòm mai es aici »

Aquela exposicion, evolutiva, que las recèrcas son luènh d’èsser acabadas, es un convit al viatge dins de continents vièlhs o novèls, amb la colleccion remirabla recampada pel Majoral Josèp Vaylet, collector e poèta d’Òc, dubèrt a l’universalitat del monde.
Pr’aquò, Josèp Vaylet a gaire viajat fòra França si que non en Euròpa fins a Espanha e Jerusalem.
« Aparaire de la tèrra roergassa e de sa lenga » coma es escrich sus son estatua al Fièiral d’Espaliu, sul Camin de Sant Jaumes de Compostèla, a causit de demorar dins son país naissedor.
Es, encara , en 2022, «  lo Barde e l’Arremosaïre de la Valòia d’Òlt e de las Calms d’Aubrac » ( Grelh Roergàs).
Es  aital que d’Espaliu, correspondèt amb los Felibres dels países d’Òc, amb de poètas, d’emigrats aveironeses tals que missionaris, militars o tota mena de viatjaires.
Tot aquel monde gardan lo ligam amb lo país quitat e fisan a Vaylet belcòp d’objèctes per son Musèu.
Sabon que la tòca de Vaylet, dempuèi sa demòbilizacion en agost de 1919, es de collectar los testimònis de l’istòria pichona o granda de Roergue e de son sègle, en mai de los de la cultura e de la lenga d’Òc que s’avalisson après lo tèrratremol de la Granda Guèrra.
Aquela segonda exposicion, après la de l’estiu de 2019 : « Joseph Vaylet, Majoral du Félibrige et poète collectionneur », atèsta de l’excepcionala dubèrtura d’esperit del  Felibre Majoral  espalivés tot en obrant, sens relambi, a la valorizacion e a la transmission de la cultura d’Òc.
La còla dels Musèus del  Departament d’Avairon e las doas associacions « Musée d’Art et Traditions Populaires Joseph Vaylet- Musée du Scaphandre »  e  « Les Amis de Joseph Vaylet-Occitans en Roergue-Naut », trabalhan amassa per metre al punt aquela exposicion que va demorar en plaça fins a octobre de 2023.
Va evoluir al fial de las recèrcas de l’equipa departamentala e de las dels benevòls de las doas associacions Vaylet.
Los «  Amics de Josèp Vaylet », ja, dempuèi  lo mes de junh de 2022, an trobats maites documents, nòtas e inedits dins lo Fonds e la Bibliotèca de  Vaylet.
E se pensan que fins a octobre de 2023 e… al delai, ne trobaràn encara maites que los pivelaràn !…

Eliane Moisset, Mèstra d’Òbra.
Capiscòla de l’Escòla felibrenca « Les Amis de Joseph Vaylet-Occitans en Roergue-Naut »

 

Concert en l’Eglise de Perse le mardi 16 août à 21H

L’Association « Les amis de Joseph Vaylet »,  vous invite à venir entendre Roselyne Courtial, « Rosalina », la chanteuse aveyronnaise bien connue, dans un programme dédié à la poésie occitane, mardi 16 août à 21H à l’Église de Perse d’Espalion.

C’est avant tout un hommage à Joan Bodon le poète, l’écrivain, le romancier occitan du Rouergue. Rosalina, accompagnée par deux musiciens, Guillaume Fric à l’accordéon et Frédéric Lestang à la guitare chante des poèmes extraits de « Sus la mar de las galèras » sur des musiques du groupe Fai Lum mais aussi sur ses propres compositions musicales. Elle chante aussi des textes de Robert Martí, Sèrgi Carles et Joan-Loís Cortial, héritiers de la voie tracée par Joan Bodon. Le concert est conçu comme un voyage poétique tant dans les poèmes chantés que dans leur présentation.

Depuis la création de sa nouvelle formule donnée au festival de l’Estivada 2021, Roselyne ne cesse de faire évoluer sa prestation en l’ouvrant maintenant sur les textes de Loïsa Paulin, la poétesse tarnaise.

Esthétique, finesse et générosité sont les qualités de ce spectacle. Que l’on soit amoureux de la langue d’oc ou non initié, on se laisse emporter dans ce monde de poésie, de partage et d’émotions grâce à la voix de la chanteuse et aux notes d’un accordéon virtuose et d’une guitare tour à tour électrique ou acoustique.

Entrée 10 €, gratuit pour les moins de 12 ans.

Concert Rosalina chante les poètes occitans

Roselyne Courtial, la chanteuse aveyronnaise bien connue, renoue avec un programme dans la langue occitane qui fut celle qu’elle avait chanté à ses débuts.
C’est un hommage à Joan Bodon le poète, l’écrivain, le romancier occitan du Rouergue,
Rosalina, accompagnée par deux musiciens, chante des poèmes extraits de « Sus la mar de las galèras » sur des musiques du groupe Fai Lum mais aussi sur ses propres compositions musicales.
Elle chante aussi des textes de Robert Martí, Sergi Carles et de son mari Joan-Loís Cortial, héritiers de la voie tracée par Joan Bodon.
Depuis la création de sa nouvelle formule donnée au festival de l’Estivada 2021, Roselyne ne cesse de faire évoluer sa prestation en l’ouvrant maintenant sur les textes de Loisa Paulin, la poétesse tarnaise.
Esthétique, finesse et générosité sont les qualités de ce spectacle. Que l’on soit amoureux de la langue d’oc ou non initié, on se laisse emporter dans ce monde de poésie, de partage et d’émotions.
La voix de la chanteuse s’épanouit sur les notes d’un accordéon virtuose et d’une guitare tour à tour électrique ou acoustique.